Repas et habitudes alimentaires des espagnols

Repas et habitudes alimentaires des espagnols

En Espagne, nos habitudes alimentaires ont changé car nous avons respecté… le rythme et les coutumes hispaniques !

Du plat au dessert, découvrez dans cet article les habitudes de vie et de consommation des espagnols : l’heure des repas, les repas types, les spécialités, les modes de cuisson, les lieux de vie, le prix… Vous saurez tout 🙂

L’heure des repas : c’est toujours étonnant au début… !

On le sait : les Espagnols mangent traditionnellement assez tard, surtout l’été. Si leur petit-déjeuner est globalement servi aux mêmes heures que le nôtre, le déjeuner diffère du tout au tout : ne comptez pas avant 14h pour commencer votre repas !

Bien sûr, ces heures dépendent de nombreux facteurs et ne sont pas forcément vraies pour tout le monde mais c’est globalement ce que l’on constate en comparant les deux pays. Essayez de trouver un restaurant ouvert à midi en Espagne : pas si facile !

De manière générale pour les repas (ou le rythme de travail), on ajoute deux heures et on obtient l’heure à laquelle mangent et/ou travaillent les espagnols. De fait, il n’est pas rare de voir des boutiques de vêtements qui ferment vers 22h, et ce toute l’année.

L’été, l’heure des repas est un peu bousculée. En effet, il n’est pas rare que les espagnols fassent un seul et unique repas pour le déjeuner/dîner vers 16/17h. Il faut dire qu’en plus de leurs habitudes de manger tard, la chaleur est souvent tellement forte qu’elle coupe la faim, en particulier en Andalousie, où les températures dépassent régulièrement les 40°c !

Enfin, concernant les dîners, on ne revient à ce que l’on disait pour le déjeuner : comptez deux heures de “décalage”. En France, on dîne davantage entre 19 et 21h tandis qu’en Espagne, le dernier repas de la journée a lieu entre 21h et 23h. L’été, cela peut bien sûr se passer plus tard, car les hispaniques adorent aller au bar pour partager des tapas et boire des cañas (bières). Cela éloigne l’heure du repas, et encore : parfois, l’apéritif de prolonge tellement qu’il constitue lui-même un repas !

Qu’est-ce qu’on mange de “différent” en Espagne ? 

Voici le petit déjeuner classique en France = café noir, croissant, tartine beurre/confiture

Petit-déjeuner espagnol

Espagne = “tostada” huile d’olive et de purée de tomates, et café con leche (café au lait)

Vous voyez, cela n’a pas grand chose à voir ! Les Espagnols aiment manger salé au petit-déjeuner.

En effet, les espagnols petit-déjeunent des “tostadas”. Sous ce nom se cache en fait des tranches de pain toastés sur lesquels on met de l’huile de l’olive (certains frottent une gousse d’ail sur le pain, mmmh c’est un pur délice) et un coulis de tomate.

Il existe plusieurs versions de ce petit-déjeuner, on trouve différentes sortes de pain mais aussi des versions sucrées avec de la confiture.

L’autre moment différent, outre les spécialités culinaires durant les repas, c’est le goûter. 

Churros con chocolate, horchata de chufas con fartons“… Voici ce qu’on retrouve par exemple au goûter en Espagne ! On trempe les churros dans un chocolat bien épais et très sucré ou alors on se laisse tenter par l’horchata de chufas (qui est une boisson végétale sucrée fabriquée à base des graines de chufas) que l’on accompagne de fartons pour tremper.

Il n’est pas rare aussi de boire un bombón : un expresso auquel on ajoute du lait concentré !

Bien sûr les espagnols ne mangent pas que ces spécialités qui sont très sucrées, mais ils sont gourmands ! 😉

La spécialité culinaire en Espagne ? Le partage !

Difficile de lister les spécialités : comme la France, les plats typiques sont nombreux selon les régions, selon les recettes et selon les envies ! Nous pourrions parler du fameux jamón ibérico, un jambon de grande qualité connu dans le monde entier et qui est une véritable fierté nationale. Franchement, cela vaut le détour…

Tapas espagnols     Tapas en Espagne

Mais le maître mot et le vrai roi du repas, quelle que soit la région et le plat, c’est le partage. On dit “para compartir” en espagnol = pour partager.

En Espagne, on partage vraiment un repas avec les personnes qui sont à notre table. Les tapas, c’est une religion ici ! On commande plusieurs “entrées/tapas” et tout le monde pioche. Les tapas, c’est un peu comme un apéro dînatoire mais en nettement plus détendus !

Au-delà des tapas, au restaurant lorsque vous commandez des plats, on vous propose de les partager. Par exemple, lors d’un repas en amoureux, cela paraît insensé de commander deux fois le même plat. Après tout c’est vrai, pourquoi ne pas en profiter pour découvrir un peu plus de la carte ?

Cette coutume du partage paraît exotique, mais elle est très vite adoptée par les étrangers. C’est tellement plus sympa !

C’est aussi ce qui explique qu’ici, en Espagne, beaucoup de choses, y compris les repas, se passent en extérieur. Que ce soit pour picorer des tapas entre amis ou pour partager un plat de paella, les espagnols aiment être à l’extérieur et parler fort dans les rues jusqu’à tard dans la nuit.

L’été surtout, les trottoirs sont remplis de monde et ce à toute heure de la journée. Les gens se retrouvent pour y boire un verre, partager un moment et tant pis s’il n’y a pas de terrasse, les espagnols occupent le trottoir et sont ravis de leur bout de bitume !

Le prix de la nourriture est moins élevé qu’en France 

En Espagne le gros avantage c’est clairement le prix de la nourriture. Deuxième gros avantage : les fruits et légumes. Ici, clairement, on se régale en achetant nos fruits et légumes toutes les semaines au marché et cela ne nous coûte pas cher.

Et surtout, ici, les fruits et légumes sont DE-LI-CIEUX. Les fruits et légumes espagnols achetés en France sont généralement de mauvaise qualité, cueillis pas assez mûrs et arrivés en France après un long voyage en camion…

Fruits et légumes en Espagne

En Espagne, on profite de marchés qui regorgent de vivres bon marché et vraiment délicieuses. Ci-contre quelques photos du marché de Valencia. Nous profitons aussi, à Alicante, d’un mercado (marché) très bien approvisionné.

Marché de fruits et légumes

Pour vous donner une idée, voici par exemple ce que nous avons acheté dernièrement au marché : 

  • 1 kilo de pommes
  • 1 kilo de carottes
  • 1 kilo de courgettes
  • 1 kilo de raisins
  • 1 kilo de kiwis
  • 1 kilo de poivrons rouges/verts
  • 1 kilo de tomates
  • 2 avocats
  • 1 aubergine

Total ? 11€ ! 

Bye bye le beurre, bonjour l’huile d’olive. 

En France on cuisine clairement au beurre. En revanche, plus on va vers le sud et plus on se rapproche de la cuisine méditerranéenne et de l’incontournable huile d’olive. Pour nous, qui venons du Nord-Est, l’huile d’olive est un produit occasionnel.

A l’inverse, en Espagne, on cuisine clairement à l’huile d’olive. Vous aurez d’ailleurs plus de difficulté à trouver du « bon beurre ». En ville, dans les rayons de supermarché, le beurre est généralement vendu sous boîte plastique et vous ne trouverez que 2 ou 3 références alors que vous trouverez des rayons entiers consacrés à l’huile d’olive. Idem pour le fromage d’ailleurs : l’Espagne n’est pas le meilleur pays pour le fromage, surtout si l’on compare à la France et aux milliers de spécialités qui existent.

L’huile d’olive c’est vraiment un produit central dans la cuisine espagnole. Notons aussi qu’il est meilleur pour la santé que notre beurre, et qu’il est plus adapté aux produits que l’on trouve sur place (légumes, charcuteries, …).

Alors, ça ne vous a pas donné faim ? 🙂

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.