Apprendre l’alphabet en espagnol

Apprendre une langue commence forcément par l’apprentissage de l’alphabet propre à cette langue. Avec l’espagnol, nous avons la chance de nous retrouver face à un alphabet très proche du français, basé sur l’alphabet latin, mais qui a quand même quelques particularités.

Vous remarquerez par exemple que l’alphabet espagnol est issu de différents héritages culturels et que la prononciation de ses lettres connaît parfois des influences arabes (4000 locutions inscrits dans la langue castillane sont d’ailleurs d’origine arabe). L’espagnol, comme l’arabe, sont des langues chantantes alors profitons-en !

Retour en détail sur les lettres qui composent el afabeto español et plus exactement l’alphabet castillan.

Apprendre l'alphabet espagnol - Hoy Espagnol

Les 27 / 29 lettres de l’alphabet en espagnol

27 ou 29 lettres, car une réforme menée en 2010 par l’Académie royale de la Langue Espagnole a officiellement « supprimé » deux lettres (vous voyez les français et les espagnols se ressemblent beaucoup) qui faisaient jusque-là partie intégrante de l’alphabet : le CH et le LL.

Par souci d’exhaustivité, nous avons tout de même choisi de les faire figurer dans la liste ci-dessous (c’est l’esprit de protestation à la française ça).

Rappelons que notre alphabet français comporte lui 26 lettres.

Toutes les lettres du castillan sont féminines.

La liste des 29 lettres est conçue comme suit selon l’ordre alphabétique : la lettre puis, entre [ ], son nom espagnol. Entre { }, leur transcription en phonétique, sa prononciation.

Ce tableau vous aidera à vous entraîner à prononcer les sons espagnols qui ne sont pas présents dans la langue française. Vous pourrez également constater que certaines lettres ne sont pas prononcées de la même manière en français et en espagnol.

Lettre Nom espagnol Prononciation
A [a] {a}
B [be] {bé}
C [ce] {cé}
CH [tche] {tché}
D [de] {dé}
E [e] {é}
F [efe] {éfé}
G [ge] {gé}
H [atche] {atché}
I [i] {i}
J [jota] {jota}
K [ca] {ka}
L [ele] {élé}
LL [elle] {éllé}
M [eme] {émé}
N [ene] {éné}
Ñ [eñe] {égné}
O [o] {o}
P [pe] {pé}
Q [cu] {cou}
R [erre] {érré}
S [ese] {ésé}
T [te] {té}
U [u] {ou}
V [uve] {oubé}
W [uve doble] {oubé doblé}
X [equis] {eqouis}
Y [i griega] {igriéga}
Z [zeta] {zéta}

Pour un apprentissage de l’espagnol optimal, il faudra également maîtriser l’accentuation. En effet, c’est grâce à ce détail que vous aurez une bonne prononciation et ce dès la première lettre de l’alphabet : á. L’accentuation permet également, comme en français, de différencier deux mots.

En effet, certains mots formés par les lettres de l’alphabet espagnol possèdent des accents qui peuvent mettre l’accent sur une voyelle ou la dernière syllabe par exemple.

A savoir que, pour la phonétique, l’accentuation hispanique est toujours un accent aigu, vous ne pourrez donc pas vous tromper : une chose de moins à penser ! 😉

Bien prononcer l’alphabet espagnol

Si les textes entre crochets et leur transcription phonétique ne vous suffisent pas, vous pouvez utiliser la piste suivante pour écouter, lettre après lettre, la prononciation espagnole et commencer à vous exercer à bien articuler et prononcer les lettres avec la bonne intonation.

Ecouter la prononciation de l’alphabet en espagnol :

Les principales singularités/difficultés de prononciation de cette langue étrangère se situent sur :

  • Le CH, prononcé « Tché », de la même manière qu’on prononce le mot “ciao”.
  • Le J, la « Jota » qui se dit en français « Rota ». Sa prononciation se rapproche d’un “r” raclé comme dans le mot “rat”
  • Le L, qui se dit « élé » et le LL, qui se prononce « éllé ». Ce son se prononce par exemple comme dans le mot “vieille” ou le mot “voyou”.
  • Le Ñ : un n surmonté d’un tilde (~) et qui se dit « énié ». Il se rapproche par exemple du son fait par le mot “agneau”.

Astuce : Pour créer la lettre Ñ sur votre clavier : appuyer simultanément sur ALT GR et le chiffre 2 (qui comporte la lettre ~). Relâchez les deux touches puis appuyez sur n : voici votre ñ !

Les voyelles en castillan

Il existe 6 voyelles en espagnol, similaires à celles que nous connaissons en français : A, E, I, O, U, Y. Notons cependant que le Y est parfois considéré comme une consonne. (ce détail ne vous servira pas dans la vie quotidienne, vous pouvez donc dès maintenant l’oublier).

Seuls le E et le U ont une prononciation différente du français :

– E se prononce toujours comme le « é » français. Ainsi « efe » se dira « éfé » : il n’existe pas de e muet en espagnol, et il n’y a pas d’exception à cette règle.

– U se dit « ou ». Le « U » tel que nous l’utilisons n’existe pas dans la langue espagnole.

Quelques consonnes en espagnol et leur prononciation

Voici quelques conseils qui devraient vous aider à améliorer votre prononciation des consonnes de l’alphabet espagnol :

  • Le J, « la jota », est en fait un second R, un R qui vient de la gorge, dit R raclé. C’est un son parfois difficile à maîtriser pour les novices, et qu’on retrouve très souvent dans la langue espagnole.
  • Le R, justement, est quelque peu différent du R français : le R espagnol est roulé. On incite souvent les débutants, pour parvenir à prononcer cette lettre, à imaginer qu’un L est placé devant le R.

L’exercice parfait pour voir si vous maîtrisez la prononciation de ces deux lettres est de tenter de prononcer le mot transparent suivant : garaje

  • Le V se prononce lui toujours « bé ».
  • Le Z n’a pas la même prononciation qu’en français. Il s’agit davantage d’un S légèrement “zézayé” (oui zézayer est un vrai verbe, vous pouvez vérifier). En fait, il faut placer sa langue derrière les incisives pour bien prononcer ce son.

Les grandes différences avec l’alphabet français

Voici les points essentiels de ce cours sur l’alphabet qui vous permettront de résumer :

  • Nous l’avons déjà évoqué : les lettres ch, ll et ñ sont propres à l’alphabet espagnol
  • Il n’y a pas de E muet
  • Le U se prononce toujours « ou » et le V « vé »
  • Les consonnes qui peuvent se doubler en espagnol sont uniquement le C, le R, le L et le N, elles deviennent alors des doubles consonnes. Voici un moyen mnémotechnique pour s’en rappeler facilement : les consonnes qui se doublent sont celles qui composent le prénom CaRoLiNe, à la française, ou CaRoLiNa, dans sa version plus espagnole.
  • Il n’y a pas de ph, de th ou de rh comme en français. L’espagnol « remplace » cet usage simplement par les lettres f, t ou r. Cela est logique puisque, ne l’oubliez pas, toutes les lettres se prononcent en espagnol.

Voilà, vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir sur l’alphabet castillan ! Il ne vous reste plus qu’à mémoriser l’ordre de ce nouvel alphabet et la prononciation de ses 27 ou 29 lettres.

Ci-dessous un petit exercice sur l’alphabet espagnol pour valider cette leçon ! 🙂

Exercice Alphabet

Testez vos connaissances sur l'alphabet espagnol en répondant à quelques questions !

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.